Jean Francois Basteau | Un ange reste – Création pour les Symphonies d’Automne
21426
post-template-default,single,single-post,postid-21426,single-format-standard,edgt-core-1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,hudson-ver-3.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Un ange reste – Création pour les Symphonies d’Automne

Chaque année depuis plus de 25 ans, la ville de Mâcon organise au mois de novembre un concours international d’air d’opéra et de mélodies françaises « Les Symphonies d’automne » ; plus de 80 candidats viennent du monde entier se confronter pour essayer de remporter un prix.

La particularité de ce concours consiste à inviter un compositeur français et de lui faire une commande pour écrire une mélodie qui sera imposée pour le concours.
A plusieurs fois Jean-François Basteau sera sollicité pour écrire une mélodie ; en 1997, il compose « Il n’aurait fallu » sur un texte de Louis Aragon pour mezzo-soprano ; en 2000, « De la Musique » sur un texte de Khalil Gibran pour ténor. Enfin, en 2014 « Un ange reste » sur un texte de Marilyn Clément pour mezzo-soprano et à la demande du chef d’orchestre Eric Geneste .
Cette œuvre a été orchestrée pour la finale du concours ( avec l’orchestre de Mâcon).

Cette mélodie a été enregistrée sur un CD « Mélodies Françaises » avec Marina Viotti mezzo- soprano et l’Orchestre du concours.

Acheter la partition

Ecoute d’Un Ange Reste

Chanté par Marina Viotti

Lire les autres actualités de JF Basteau